AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'heure dense.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MESSAGES : 56
INSCRIPTION : 30/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt-deux ans
PRIORITES : aucune
FACECLAIM : keilani asmus (applestorm)

MessageSujet: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 20:53


----------------------------
- LULA MORIARTY -
(WINTER, KEILANI ASMUS, APPLESTORM@TUMBLR.COM)
on s'en fout de rouiller un peu, on va rester là un an ou deux.
----------------------------
AGE : vingt-deux ans. JOB : ancienne ballerine, aujourd'hui clouée dans un fauteuil roulant, lula elle vit des allocations qu'on lui verse, elle râle quand on lui parle de ré-orientation ou de reprise d'études. elle ne veut plus rien faire. rien du tout. STATUT : célibataire. pourtant avant, elle était l'amoureuse Lula, celle qui rayonne en resserrant ses doigts autour de la main de l'autre. ils n'étaient pas parfaits, un peu bancales même parfois. et Lula a changé, Lula s'est mise a rejeté tout et plus encore. il a été le premier qu'elle a voulu écarté de sa vie. ce type qui la regardait en cherchant à s'habituer au fauteuil roulant. ORIGINES : américaine jusqu'au bout des ongles. elle est d'ici depuis tout le temps. ENFANTS : aucun, et très loin d'elle l'idée d'agrandir la famille. elle n'est pas prête, pas prête du tout. SIGNE ASTROLOGIQUE : vierge. QUALITES : indépendante, naturelle, passionnée, franche, simple. DEFAUTS : pessimiste, réservée, sarcastique, orgueilleuse, rancunière.

Tu es heureux ? avant elle disait oui, tout le temps. avant elle souriait en flottant au dessus du sol, jolie poupée. elle avait cette drôle de manière de prendre la vie avec légèreté, de profiter de tout pour ne rien regretter. elle souriait à la caissière des supermarchés, riait dans les silences. et puis tout a basculé. Lula est devenue une ombre, un fantôme au visage triste, qui erre des heure sans ouvrir la bouche. elle envoie balader ceux qui l'approche, elle fuit ceux qui s'obstinent. Lula n'est pas heureuse, Lula est fade et blessée. Lula voudrait des jambes que personne ne peut lui rendre.

Des tics, manies, superstitions ? Lula elle sent la lavande et le talc. (-) elle ne mange pas de viande, jamais. pas par conviction, seulement parce que le goût la repousse. (-) elle ne parle plus beaucoup, et souvent quand on la croise, Lula elle a ses écouteurs fourrés dans les oreilles. elle se rend sourde au monde extérieur a force d'écouter la musique trop fort. parfois elle ferme les yeux et s'imagine des jambes. ça lui fait bondir le coeur. (-) elle a essayé de fumer après l'accident, mais elle s'est étouffée comme une enfant. (-) elle dit merci Lula, elle est poli, ne pose pas les coudes sur la table. enfant élégante et bourrées de bonnes manières auxquelles elle ne fait plus attention. (-) elle ne regarde plus la télé. en revanche elle lit beaucoup, de la littérature classique principalement. (-) elle passe ses journées assise à la terrasse du café en face de son immeuble. elle commande tasse de thé sur tasse de thé, fixe les gens qui passent, leur invente des vies fabuleuses. ça occupe.

Raconte moi ta journée idéale ? s'endormir un soir et ne pas se réveiller.
ou alors se réveiller avant, quand elle tenait encore debout. à l'époque elle se levait aux aurores pour profiter des levers de soleil, elle courait dans le jour naissant, rentrait chez elle profiter de la douce chaleur du foyer. elle aimait les heures passées à s’entraîner, les fins de journées quand l'amoureux venait l'attendre à la sortie de la salle de danse. elle se souvient encore le bruit de sa vieille Coccinelle et l'odeur de cigarette dans l'habitacle. elle ne se couchait jamais trop tard, dînait avec des amis qui la faisaient rire avec légèreté. les journées étaient simples, et à chacune elle donnait un sens particulier.

Tu emmènerai quoi sur une île déserte ? le fauteuil. à moins de vouloir mourir déshydrater le nez dans le sable.

Tu aimes Woontucket ? elle l'a aimé comme une folle, quand enfant elle parcourait les rues sur son vélo. elle aimait la ville et ses recoins, elle aimait même les gens qui s'y cachaient. en grandissant, Woontucket est devenue étroite pour ses rêve de danseuse. elle devrait partir, s'envoler pour danser sur les plus grandes scènes, parcourir le monde. elle y était presque, elle avait même fait ses valises. elle aimait sa ville, assez pour l'abandonner le temps de vivre autre chose. jusqu'au jour où l'endroit paisible et protecteur s'est transformé en prison. Lula elle est clouée au bitume de Woontucket, et ça l'énerve, de tourner en rond. ça la rend folle.


PSEUDO : spf. AGE : j'ai dépassé les vingt. COMMENTAIRES : c'est beau ici. CONNEXIONS : tous les jours, c'est les vacances, je bosse pas, et je peux pas bouger de chez moi. du coup je suis toute à vous. héhé.


Dernière édition par Lula Moriarty le Jeu 30 Juil - 23:45, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 56
INSCRIPTION : 30/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt-deux ans
PRIORITES : aucune
FACECLAIM : keilani asmus (applestorm)

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 20:53

break the ice
Blouses blanches, le bruit de son cœur en fond sonore. Les capteurs s'affolent, les courbes colorées s'entre-mêlent. Les yeux grands ouverts, elle fixe le plafond, compte les imperfections qui tâchent le blanc immaculé. La porte s'ouvre mais personne ne prend la peine de s'annoncer. Personne ne prend plus la peine de rien. L'infirmière s'approche silencieuse et relève les données affichées sur les écrans, les constantes qui s'emballent. Elle prend soin de ne pas la regarder. Les gens font attention à ne plus croiser son regard. Elle fait mal au cœur, cette gamine au visage tuméfié, dans les traits enfantin sont tirés par les plaies. Au début, ils ont essayé, de lui parler, de lui expliquer les choses avec cette voix mielleuse qu'on emploie soit pour expliquer aux enfants, soit pour parler aux cas désespérés. Lula elle est de cette seconde catégorie, de ceux qu'on tient éveillé parce que l'éthique le veut, parce que son cœur bat encore suffisamment fort pour la tenir vivante. « Est-ce que je vous aide pour la valise ? » La voix de la fille en blouse blanche brise le silence pesant. Elle effleure l'épaule de la poupée couchée dans son lit, et finalement s'autorise un sourire. Bien sûr qu'elle va l'aider, comment pourrait-il en être autrement ? Lula elle ne tient pas sur ses jambes, c'est à peine si elle arrive à s'asseoir toute seule sur le rebord du lit. Son corps balance, son corps tangue et l'abandonne. Alors elle laisse les autres faire à sa place. Elle a laissé sa mère apprendre les gestes pour lui faire sa toilette. Elle a laissé son père pousser le fauteuil dans les couloirs de l’hôpital. Elle a fusillé sa sœur du regard la première fois qu'elle lui a proposé son aide pour manger. Petit à petit, elle a laissé les autres faire les choses évidente de la vie. Sa mère parle pour elle quand les médecins l'interrogent. Tant mieux. Dans son lit étroit aux draps parfaitement repassés, Lula soupir alors que l'infirmière s'applique à la redresser. Un corps de chiffon. « Vos parents vous attendent dehors. Ils règlent les derniers détails, et vous allez enfin pouvoir rentrer chez vous. » Enfin ? Le regard vide, Lula fixe ses ongles rongés. Au fond d'elle, elle espérait peut-être qu'on l'oublierait, qu'on la laisserait dans sa chambre d'hôpital, parmi les meubles. Mais personne ne l'a oublié. On ouvre finalement la porte de son placard pour la laisser sortir. Le long de ses bras, la femme en blouse fait glisser un épais manteau. Lula elle aurait presque oublié ce que c'est, le froid dehors, la pluie ou même le temps. A nouveau elle soupir. Elle jolie poupée, ballerine qu'on a aimé regarder, des étoiles plein les yeux.

[…]

Le noir.
Le bitume qui sent fort.
Le noir encore.

[…]

C'est le père qui pousse, ses mains épaisses autour des poignées du fauteuil roulant, il reste silencieux alors que son épouse comble les silences. Madame parle beaucoup, monsieur a toujours été plus discret. Lula lui ressemble d'une certaine manière. Lula qui se laisse pousser en acquiesçant parfois aux questions qu'on lui pose. Les portes s'ouvrent, et c'est le vent qui vient caresser la peau de la jeune fille, qui ferme les yeux pour se protéger. Qu'on la ramène, qu'on lui fasse faire demi-tour pour l'enfermer à nouveau dans sa tour. Ses lèvres s'entre-ouvrent, elle s'apprête à murmurer, mais sa voix tombe. Son regard croise la silhouette au loin, qui adossé à une voiture, une cigarette entre les lèvres semble l'observer. Elle le connaît, le reconnaît. Lui qui depuis des mois vient frapper à sa porte sans jamais qu'elle ne le laisse rentrer. Filtrer ses appels et ses visites. Le garçon s'approche et les doigts de la fille se resserrent contre l'accoudoir du fauteuil. Son coeur s'emballe, bat fort comme jamais dans sa poitrine. « Lula s'il te plait. » Le père cesse de pousser, le jeune homme s'approche encore un peu. Il se remémore son visage, ses traits à l'époque où ils n'étaient pas masqués par les hématomes. « Redémarre. » Sa voix est un murmure, une caresse lointaine. Lula est une ombre, un fantôme que la réalité inquiète. « Lula tu dois m'écouter. » Lui l'amoureux, celui qui l'attendait avant devant la salle de danse. Celui qui lui montrait la ville à la tombée de la nuit. Celui dont le regard blesse. Elle ne veut pas qu'il voit, il ne doit pas s'approcher de cette animal fragile et apeuré qu'elle est devenue. Alors Lula se redresse, retourne brusquement la tête vers son père. « Redémarre s'il te plait. » Lula l'enfant sauvage, l'étoile prédite à un avenir brillant. Lula et ses rêves brisés, Lula et ses jambes qui ne veulent plus avancer. Elle voudrait hurler, son corps est une prison. Un peu pplus tard, son père qui tente de la hisser à l'arrière du camion. Lula n'a plus deux jambes, elle a deux roues. Deux roues lentes et pénibles qui ne vont jamais où elle veut l'emmener. On l'installe comme on installerait un enfant à l'arrière du monospace. Péniblement.

[…]

Le noir.
La voiture qui frêne violemment, les autres autour qui se mettent à hurler.
Le noir.
Les néons dans la nuit.
Le noir.
L'accident.


Dernière édition par Lula Moriarty le Jeu 30 Juil - 23:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 37
INSCRIPTION : 29/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt deux ans
FACECLAIM : Alicia Vikander + monroes

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 21:01

ton personnage a l'air ultra prometteur et ton style d'écriture I love you
je peux te proposer la bande d'amis de debbie comme lien. Elle aurait pu en faire parti avant l'accident. On peut en parler plus en détails si tu veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 109
INSCRIPTION : 29/07/2015
PSEUDO : Mathilde
AGE : vingt-cinq ans
PRIORITES : Ivy R., ivy, ivy, ivy, little baby, angel.
FACECLAIM : sclaflin + timeless.(avatar)

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 21:09

bienvenue ici ma belle I love you
on pourra se trouver un lien si tu veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 217
INSCRIPTION : 03/07/2015
PSEUDO : sterne (clémentine)
AGE : vingt-cinq ans
FACECLAIM : shelley hennig © Rusty Halo

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 21:34

j'adore l'ébauche du personnage
bienvenue ici et je suis pour qu'on se trouve un lien aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 56
INSCRIPTION : 30/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt-deux ans
PRIORITES : aucune
FACECLAIM : keilani asmus (applestorm)

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 22:28

vous êtes adorables, merci beaucoup
ça sera avec plaisir pour tous les liens, Debbie, ça me plait bien ce groupe d'amis, je veux bien que tu m'envois un mp avec les infos pour qu'on en discute (et comme ça moi de mon côté, j'avance ma fiche I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 120
INSCRIPTION : 28/07/2015
PSEUDO : lex.
AGE : twenty-five yo.
FACECLAIM : dylan o'brien. (prométhée)

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 22:36

il y a plein de magie et de poésie par ici. j'aime très beaucoup ça.
bienvenue l'artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n-p-i-h.forumactif.org/t126-oh-darling-let-s-be-adventure

avatar

MESSAGES : 56
INSCRIPTION : 30/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt-deux ans
PRIORITES : aucune
FACECLAIM : keilani asmus (applestorm)

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 23:02

c'est gentil ça I love you (je rougis presque, merci l'anonymat de l'écran )
merci bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 28/07/2015
PSEUDO : electric youth (lau)
AGE : 25 ans
PRIORITES : faire sourire Tegan + fumer une clope + emmener les gamins du lycée en final + questionner Gaby sur son collègue + se moquer gentiment de Luke sur ses rollers + voir Noe + sortir le chien + arrêter de penser tout le temps à Andie +
FACECLAIM : daniel sharman + liloo_59 + betadcoyote

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 23:10

La demoiselle est vraiment, vraiment belle
Je te mpotte vite pour parler un peu plus de notre lien
Encore bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 56
INSCRIPTION : 30/07/2015
PSEUDO : spf
AGE : vingt-deux ans
PRIORITES : aucune
FACECLAIM : keilani asmus (applestorm)

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Jeu 30 Juil - 23:44

j'attends ton mp I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JE SUIS LE GRAND MECHANT LOUP
avatar

MESSAGES : 531
INSCRIPTION : 29/06/2015
PSEUDO : Speechless/Pauline
AGE : 29 ans
PRIORITES : Prendre rendez-vous chez le pédiatre, faire l'amour, aller courir, aérer la chambre, finir ma grille de mots fléchés, boire un café.

FACECLAIM : Sophia Bush (Ruthless +Tumblr)

MASTERMIND.
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: l'heure dense.   Ven 31 Juil - 0:35

Bienvenue, fiche validée I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n-p-i-h.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: l'heure dense.   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'heure dense.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème d'heure?
» [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique
» [CF 2011] Report officiel... à quelle heure?
» Inscriptions : Il est l'heure, monseigneur !
» Changement d'heure - heure d'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO PLACE IN HEAVEN :: I'M NOT THAT INNOCENT :: touch of my hand :: Validées-